• Imprimer

    Publié
    lundi 6 janvier 2014
    Dernière révision
    vendredi 14 avril 2017

    Le montant de votre retraite

     

    Si vous avez cotisé au moins un trimestre pour les activités que vous avez exercées en tant que salarié, salarié agricole, artisan ou commerçant, vous pouvez obtenir une retraite.

    Le montant de votre retraite dépend de : vos salaires, votre durée d’assurance (nombre de trimestres) au régime général et  votre âge de départ.

    Sous certaines conditions, vous pouvez obtenir des trimestres (enfants, service militaire, maladie, maternité, charge permanente d'un adulte handicapé de votre famille, etc.) qui peuvent augmenter le montant de votre retraite.

    ffff montant de la retraite

     

    De quoi dépend le montant de ma retraite ?

    Pour pouvoir partir à la retraite, vous devez avoir l’âge légal de départ. Le montant de votre retraite dépend de votre durée d’activité, de votre âge de départ et de vos salaires.

    La durée d’assurance

    Pour bénéficier d’une retraite entière, calculée au taux maximum, vous devez réunir un certain nombre de trimestres. Ce nombre dépend de votre année de naissance (voir paragraphe ci-dessous, durée d'assurance)

    Si vous partez à la retraite avant d’avoir obtenu ce nombre de trimestres, le montant de votre retraite est réduit. Attention, si vous décidez de partir en retraite avec un taux réduit, ce choix est définitif.

    L’âge de départ

    Si vous n’avez pas le nombre de trimestres nécessaire, sachez qu’à partir d’un certain âge, la retraite est calculée à taux maximum, quelle que soit votre durée d’activité. Cet âge varie entre 65 et 67 ans selon votre date de naissance (voir paragraphe ci-dessous âge taux maximum automatique).

    Le salaire

    Le montant de votre retraite dépend de votre "salaire annuel moyen", c’est-à-dire de la moyenne des salaires des 25 meilleures années de votre carrière. Le nombre d'années retenues varie selon votre année de naissance (voir paragraphe ci-dessous sur le salaire annuel moyen)

    Si vous obtenez une retraite à taux maximum, le montant de votre retraite représentera 50 % de la moyenne de vos 25 meilleurs salaires annuels.

     

     


     

     

    Calcul

    Le calcul de votre retraite tient compte :

    • de votre revenu annuel moyen ;
    • du taux appliqué à ce revenu annuel moyen ;
    • de votre durée d'assurance pour les activités que vous avez exercées en tant que salarié et dans certains cas, en tant que salarié agricole, artisan, commerçant.

    Votre retraite est calculée selon la formule :

    Salaire annuel moyen  X  Taux  X

       Durée d’assurance au régime général   

            Durée d’assurance maximum

     

    formule calcul

     

     


     

     

    Salaire annuel moyen

    Le salaire annuel moyen est la moyenne des 25 meilleurs salaires annuels de votre carrière revalorisés par des coefficients.

    Le nombre d'années civiles retenues pour calculer cette moyenne varie selon votre année de naissance.

    Si vous avez cotisé à plusieurs régimes, les meilleures années sont réparties au prorata de votre durée d’assurance dans ces régimes.

    Certaines périodes ne sont pas prises en compte dans votre salaire annuel moyen :

    • les années pour lesquelles le salaire ne valide pas de trimestres ;
    • les années qui comportent certains rachats ;
    • l’année du point de départ de votre retraite.
     

    Conseil

    Les salaires perçus l’année de votre départ à la retraite ne sont pas retenus dans le calcul de votre salaire annuel moyen. Si vous souhaitez que le salaire de votre dernière année d’activité soit pris en compte, il peut être intéressant de différer votre départ au 1er janvier de l’année suivante. Utilisez notre service "Estimer le montant de ma retraite tous régimes confondus" pour connaître le montant de votre retraite à différents âges de départ possibles.

     

     


     

     

    Retraite à taux maximum de 50 %

    Le taux maximum de la retraite est de 50 %. Ce taux est appliqué au salaire annuel moyen de base.

     

    Vous pouvez obtenir la retraite au taux maximum de 50 % :

    • dès l’âge légal de départ à la retraite si vous réunissez le nombre de trimestres nécessaires, selon votre année de naissance ;
    • avant cet âge légal si vous avez droit à une retraite anticipée (longue carrière, assuré handicapé) ;
    • entre l’âge légal de départ à la retraite et l’âge d’obtention du taux maximum si vous êtes reconnu inapte au travail ou handicapé et atteint d’un taux d’incapacité permanente au moins égal à 50 % ;
    • à partir de l’âge minimum pour obtenir une retraite à taux maximum.
    • à partir de 60 ans si vous avez le droit à la retraite pour pénibilité ;

    Consulter notre rubrique âge de départ à la retraite

     

    Important : depuis le 1er janvier 2015, si vous êtes exposé à un ou plusieurs facteurs de risque dans le cadre de votre emploi, vous pouvez cumuler des points sur votre compte prévention pénibilité. Ces points peuvent vous permettre de suivre une formation professionnelle, de financer un passage à temps partiel sans perte de salaire, d’augmenter votre durée d’assurance et d’anticiper votre départ à la retraite.

                                 

    Certaines personnes ont droit à une retraite à taux maximum à 65 ans quelle que soit leur durée d'assurance, il s’agit :

    • des assurés handicapés ;
    • des bénéficiaires d'un trimestre de majoration d'assurance pour enfant handicapé ;
    • des assurés qui ont interrompu leur activité professionnelle en raison de leur qualité d'aidant familial ;
    • des assurés qui ont apporté une aide effective, en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois, à l'enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap ;
    • des assurés nés du 01/07/1951 au 31/12/1955 qui ont eu ou élevé au moins 3 enfants, ont réduit ou cessé leur activité professionnelle pour élever un de ces enfants et valident un nombre de trimestres minimum avant cette interruption.

     

     


     

     

    Décote

    Si vous partez à la retraite avant d’avoir ce nombre de trimestres, votre retraite est calculée avec un taux minoré. Cette décote dépend de votre âge et de votre durée d’assurance à la date de départ à la retraite que vous choisissez.

    Le pourcentage de réduction dépend de votre âge et de votre durée d'assurance à la date de départ en retraite que vous choisissez.

    Attention : si vous prenez votre retraite à taux minoré (avec décote), ce choix est définitif.

     

     


     

     

    Montant maximum et surcote

    Le montant calculé de votre retraite ne peut pas dépasser un montant maximum égal à 50 % du salaire plafond de la Sécurité sociale en vigueur au moment de votre départ à la retraite.

     

    Si vous bénéficiez de trimestres de surcote , la retraite majorée par la surcote peut dépasser le montant maximum

    La surcote est une majoration destinée à augmenter le montant de votre retraite. Pour en bénéficier, vous devez continuer de travailler après l’âge légal de départ à la retraite et au-delà du nombre de trimestres nécessaires pour obtenir une retraite à taux maximum.

     

     


     

     

    Majorations

    Majoration pour enfants

    Si vous avez eu 3 enfants ou plus, votre retraite est augmentée de 10 %.

    Les enfants élevés pendant 9 ans avant l’âge de 16 ans ouvrent également droit à cette majoration, s’ils ont été à votre charge ou à celle de votre conjoint.

    La majoration pour enfants est attribuée à la même date que la retraite. Si les conditions ne sont pas remplies à cette date, la majoration est attribuée le premier jour du mois qui suit la date à laquelle les conditions sont remplies. Consulter la rubrique Les droits liés aux enfants.

     

    Majoration pour tierce personne

    Vous pouvez obtenir cette majoration :

    • si vous avez une retraite au titre de l'inaptitude au travail ou une retraite substituée à une pension d'invalidité ;
    • et si vous avez besoin, avant l'âge du taux maximum automatique, de l'aide constante d'une personne pour accomplir les actes ordinaires de la vie.

     

    Si vous êtes titulaire d’une retraite anticipée (longue carrière, assuré handicapé) vous pouvez prétendre à cette majoration si vous êtes reconnu inapte au travail entre l’âge légal de départ à la retraite et l’âge du taux maximum automatique. Consulter la rubrique : Le handicap et l’inaptitude.

     

     


     

    Montant minimum

    Vous avez eu des aléas au cours de votre carrière ? Si votre retraite est calculée à taux maximum, son montant ne peut pas être inférieur au minimum contributif. Ce calcul est effectué de manière automatique au moment du calcul de votre retraite.

    Certaines conditions sont à réunir :

     

    • vous devez avoir obtenu toutes vos retraites personnelles des régimes obligatoires de base et complémentaires français, étrangers et des régimes des organisations internationales ;
    • le montant total de ces retraites ne doit pas dépasser un certain plafond. En cas de dépassement, la part qui vous est versée est réduite.

     

    Le montant qui vous est payé peut être majoré si vous totalisez au moins 120 trimestres cotisés (cotisations à l’assurance vieillesse obligatoire, assurance volontaire vieillesse, certains rachats de cotisations, etc.), tous régimes de base confondus.

    Le minimum et sa majoration sont réduits si vous ne réunissez pas la durée d’assurance maximum.

     

    À noter

    Si vos ressources sont insuffisantes, vous pouvez peut-être prétendre à l’allocation supplémentaire d’invalidité ou à l’allocation de solidarité aux personnes âgées.

     

     


     

     

    Durée d'assurance

    La durée d'assurance s'exprime en trimestres. Vous pouvez valider jusqu’à 4 trimestres par année civile.

    Pour obtenir une retraite entière, vous devez justifier au régime général, d’une durée d’assurance comprise entre 150 et 172 trimestres, selon votre année de naissance.

    Si vous n’avez pas tous vos trimestres, le montant de votre retraite sera proportionnel au nombre de trimestres validés (voir formule de calcul).

     

    Comment acquiert-on des trimestres ?

    Les trimestres validés

    Les périodes ci-dessous vous permettent de valider des trimestres :

    • les périodes qui ont donné lieu à cotisations vieillesse (activités salariées par exemple) ;
    • les périodes assimilées à des périodes d'assurance (maladie, maternité, etc.) ;
    • les périodes validées par présomption ;
    • les périodes rachetées pour le taux et la durée d’assurance.

     

    Les trimestres "assimilés"

    Certaines périodes d’interruption involontaire de travail, durant lesquelles vous n’avez pas cotisé, peuvent être assimilées à des périodes d’assurance. Il s’agit principalement d’interruptions involontaires de travail pour maladie, maternité, invalidité, accident du travail, chômage, service national. Ces trimestres sont pris en compte dans le calcul de votre retraite (durée d’assurance et taux). Mais contrairement à des trimestres cotisés, ils ne sont pas pris en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite. En savoir plus sur les interruptions de carrière.

     

    Les trimestres de majoration

    Certaines situations vous permettent d’acquérir des trimestres supplémentaires :

    Ces trimestres supplémentaires sont reportés sur votre relevé de carrière au moment de l'attribution de votre retraite. Ils ne sont pas pris en compte pour le droit à certains dispositifs de retraite.

     

    Vous avez l’âge du taux maximum automatique (entre 65 et 67 ans), mais il vous manque des trimestres ?

    Vous avez dépassé l’âge du taux maximum automatique et vous ne réunissez pas, tous régimes de base confondus, la durée d’assurance nécessaire pour obtenir une retraite entière au régime général ? Reporter le point de départ de votre retraite permet augmenter le montant de votre retraite. Chaque trimestre de report vous donne droit à une majoration de 2,5 % de votre durée d’assurance.

    À noter qu’après majoration, le nombre total de trimestres d'assurance ne peut pas dépasser la durée d'assurance maximum retenue pour le calcul de la retraite.

     

     

    Vous souhaitez en savoir plus sur le montant de votre retraite ?

    Vous avez au moins 55 ans

    À partir de 55 ans, vous pouvez consulter votre estimation indicative globale (EIG) en vous connectant à votre espace personnel. Elle comporte le montant estimatif de votre retraite, calculé à différents âges de départ.

    Vous recevez également, tous les 5 ans, ce document à votre domicile. 

     

    Vous avez au moins 45 ans

    Pour obtenir à tout moment une estimation du montant de votre future retraite de base, utilisez le service Estimer le montant de ma retraite tous régimes confondus

     

    Et avant 45 ans ?
    Avant 45 ans, vous pouvez simuler le montant de votre retraite avec M@rel