Risques liés à l'éclairage

Les sources d'éclairage se multiplient, elles sont de plus en plus petites et lumineuses provoquant des éblouissements moins bien contrôlés et plus intenses avec des conséquences insidieuses dans notre vie.

L’objectif de la norme NF X35-103, relative aux principes d'ergonomie applicables à l'éclairage des lieux de travail, est d’obtenir des conditions d’éclairage adaptées aux situations de travail.

Les sources de lumière artificielles font aujourd'hui débat

  • les lampes à incandescence ordinaires, réputées gourmandes en énergie, disparaissent des rayons des fournisseurs ;
  • les lampes aux halogènes consomment moins mais n’ont pas le meilleur rendement ;
  • les lampes fluorescentes émettent des rayonnements électromagnétiques, éclairent mal les premières minutes et se détériorent rapidement si elles sont allumées et éteintes fréquemment ;
  • les lampes à décharges, préférées pour l’éclairage de grands halls ou d’extérieur, ont un bon rendement énergétique mais mettent environ 10 minutes pour s’allumer et 20 pour se rallumer après une coupure de courant, ce qui restreint leur utilisation ;
  • les LED, nouvelle technologie en plein essor, subissent des améliorations fulgurantes, mais, d’une seule couleur à la base, les artifices pour obtenir de la lumière blanche sont trop imparfaits : trop riches en lumière bleue dangereuse pour la rétine et pas assez riches en lumière bleu/vert nécessaire au bon fonctionnement de l’œil et au bon équilibre hormonal.

De plus, les sources se multiplient dans notre environnement. Elles sont de plus en plus petites et lumineuses provoquant des éblouissements de moins en moins bien contrôlés et de plus en plus importants avec des conséquences insidieuses dans notre vie, et ce, d’autant plus si l’on associe les effets du vieillissement.

Partager :
  • email
  • facebook
  • twitter