Poussières de bois

L’inhalation répétée de poussières de bois peut être à l'origine de pathologies plus ou moins graves (irritation des muqueuses, sensibilisation d'origine allergique, fibrose pulmonaire, voire cancer de l'ethmoïde et des sinus) indemnisables au titre du tableau 47 des maladies professionnelles.

Malgré toutes les précautions possibles, il reste toujours des copeaux et des poussières de bois au niveau des machines et du sol.

Nettoyage

La soufflette, pratique et facile d’emploi, est très souvent utilisée pour nettoyer les pièces et les machines. Les ateliers sont encore très souvent nettoyés avec le balai. Malheureusement la soufflette et le balai remettent en suspension les poussières de bois. Le nettoyage par soufflage est très polluant. La soufflette et le balai sont à proscrire, il est nécessaire d’adopter une ou plusieurs des solutions suivantes :

  • la brosse aspirante ou le pistolet aspirant, plus orienté pour le nettoyage des postes de travail et des pièces. Il s’agit d’un équipement fonctionnant à l’aide d’air comprimé (effet venturi) permettant de générer une dépression similaire à celle d’un aspirateur industriel et d’évacuer les poussières dans le réseau d’aspiration des machines fixes (basse dépression) ;
  • le système de nettoyage centralisé sous forte dépression : il s’agit d’un réseau indépendant à l’image du réseau sur outils portatifs. Les débits d’air nécessaires sont faibles, les conduits sont de faible diamètre. Il est possible de ceinturer l’ensemble de l’atelier comme cela se pratique pour l’air comprimé. À proximité de chaque poste de travail, on dispose d’une prise obturable sur laquelle on raccorde un conduit souple semblable à celui d’un aspirateur ;
  • le tuyau souple annelé relié au réseau d'extraction des machines fixes : le débit est amoindri par la forte perte de charge du tuyau annelé mais ce dispositif évite tout dégagement intempestif de poussières ;
  • l'aspirateur industriel (voir ci-dessous pour le choix). Toutefois dans ce cas, une partie des poussières les plus fines est recyclée dans les ateliers.

Afin de limiter l’empoussièrement, il est nécessaire de réaliser un nettoyage régulier des machines et des ateliers :

  • aux postes de travail au fur et à mesure de l’activité et en fin de journée ;
  • aux postes de travail et au sol de l’atelier en fin de semaine ;
  • aux murs, tuyaux … une fois par an.
Important

L’utilisation des aspirateurs industriels doit être limitée aux chantiers et à des situations ponctuelles.

Choix de l'aspirateur

Les aspirateurs destinés au nettoyage de locaux pollués par des poussières de bois doivent être :

  • a minima de classe M suivant la norme NF EN 60335-2-69* ou mieux de classe H selon cette norme ;
  • conçus pour l’aspiration de poussières combustibles ;
  • équipés d’un système de décolmatage du filtre, cuve fermée sans émission de poussières. Ce dispositif sera automatique ou manuel avec indicateur de colmatage du filtre ;
  • conçus de façon à faciliter le changement des filtres et le vidage de la cuve de stockage des poussières (des poches en matériaux antistatiques et auto-obturantes sont parfois proposées par les fabricants). La cuve de stockage est conçue de façon à être détachée et remise en place facilement ;
  • équipés de filtres et d’accessoires (flexible, canne…) antistatiques.

Si un aspirateur doit être utilisé dans une zone ATEX, il devra être adapté à la zone concernée.

* NF EN 60335-2-69 – 2005 - Appareils électrodomestiques et analogues - Sécurité - Partie 2-69 : règles particulières pour les aspirateurs fonctionnant en présence d'eau ou à sec, y compris les brosses motorisées, à usage industriel et commercial.

Partager :
  • email
  • facebook
  • twitter
  • linkedin