Fibres céramiques réfractaires (FCR)

Les FCR sont des fibres minérales artificielles d’aspect blanc et cotonneux qui se présentent sous forme de vrac ou de nappes, feutres, papiers, panneaux, tresses… Elles peuvent également être incorporées dans des ciments, bétons réfractaires, peintures anti-feu…

Les FCR sont un excellent isolant thermique pour des applications nécessitant des températures comprises entre 800 et 1400°C.

On peut donc les retrouver dans des secteurs d’activité très variés comme la métallurgie, la pétrochimie, les fonderies, la protection incendie, certaines applications automobiles, aéronautiques ou ferroviaires, le chauffage industriel ou domestique.

Elles sont classées par l’Union Européenne dans la catégorie 1B des agents cancérogènes (présumés pour l’être humain).

Elles peuvent provoquer des irritations de la peau, des muqueuses et altérer de manière plus ou moins importante la fonction respiratoire.

En France, la valeur limite d’exposition professionnelle réglementaire contraignante, pondérée sur 8 heures, est de 0,1 fibre/cm3.

Bien qu’elles soient de plus en plus souvent substituées, les FCR sont encore indispensables pour certaines applications spécifiques. Par ailleurs, il en reste dans diverses installations existantes : fours, chaudières, creusets, moules, matériel d’incendie, écrans thermiques, conduits de cheminée à double paroi, matériel roulant ferroviaire ou aéronautique, pots catalytiques… La difficulté est donc de pouvoir les repérer afin de prendre les mesures de prévention nécessaires pour protéger les salariés et éviter toute dispersion de ces fibres dans l’environnement de travail.

Partager :
  • email
  • facebook
  • twitter
  • linkedin